cérémonie du 8 juin


Ce lundi 08 juin 2020, la municipalité, souhaitait rendre hommage aux morts pour la France en Indochine en présence de 10 personnes, selon les recommandations sanitaires. Étaient réunis pour cette cérémonie: Philippe Gourguechon président anciens combattants section Corbenay-Aillevillers, Michel Perney  chef du CPI, le porte-drapeau Bernard Doye, Alex Meunier, jeune pompier, Mr Devoille JF, Mme la Maire et les adjoints : Gabriel Hamann, Monique Devoille, Pauline Perrin.


Une gerbe a été déposée au pied du monument et Madame Courtoy a fait  lecture du message de Geneviève DARRIEUSSECQ, secrétaire d'état auprès du ministre des Armées.

Mr Devoille Jean-François, qui poursuit le travail de mémoire, a souhaité rendre hommage à Mr Beucler 


                                           *****

JOURNEE NATIONALE D'HOMMAGE AUX « MORTS POUR LA FRANCE » en INDOCHINE.

En 1887 est constituée l'Indochine Française, réunissant la Cochinchine, l'Annam et le Tonkin, le Cambodge puis le Laos en 1893. La France installe sa tutelle coloniale qui sera la base de cette guerre de 1946 à 1954 à quinze mille kilomètres de notre pays.

En 1940 les Japonais occupent l'indochine française. L'année suivante HÔ Chin Minh fonde la ligue révolutionnaire pour l'indépendance du Viêt Nam, ce qui aboutira après la défaite des Japonais à diverses négociations plus ou moins réussies.

La guerre est déclenchée en décembre 1946 et trouvera son terme le 21 Juillet 1954 lors de la conférence internationale de Genève.

La terrible bataille de Diên Biên Phu a vu la victoire du Viêt-Minh, elle a duré du 13 Mars au 7 Mai 1954 et sera le déclencheur de la conférence pour la paix.

La guerre d'Indochine aura fait cinq cent mille victimes, civiles et militaires. La France y a perdu 35000 de ces meilleurs soldats. 12277 ont été prisonniers dans les camps de rééducation, seulement 5154 en sont sortis vivants.

Cette guerre coloniale a connu la réprobation du peuple de France, 75 % des Français y étaient opposés et nos militaires, obéissant aux ordres ont combattu et souffert dans l'indifférence quasi générale. Ce 8 Juin est là pour nous le rappeler, cet hommage leur est dû et nous devons y associer les victimes civiles.

Pour mémoire, Jean-Jacques BEUCLER Maire de Corbenay de 1966 à 1983 a rejoint l'Indochine en 1949 comme lieutenant au 5ème Goum du 3ème Tabor Marocain.
Grièvement blessé en 1950 il a connu la captivité pendant quatre longues années.



S'informer
En 1 clic

Copyright © 2015 Mairie de Corbenay - Tous droits réservés - Réalisation Torop.Net - Site mis à jour avec wsb.sw4torop.net - Plan du site